Canoe cayak



L'expression « canoe cayak » est fréquemment employée par associer deux pratiques qui, si elles utilisent deux types d'embarcations sensiblement différentes, se ressemblent toutefois fortement. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si les disciplines canoe et cayak ont été regroupées au sein d'une même fédération,la FFCK.

Canoe cayak : deux embarcations différentes

  • La principale différence entre canoe et cayak tient à la position dans le bateau et à la pagaie : simple pour le canoë, double pour le kayak. Dans un canoë, c'est la position à genoux qui est adoptée, tandis que c'est la position assise qui est requise dans un kayak. Le terme canoe cayak se rapporte au sport et non aux types d'embarcations, de la même manière que skieur de fond et skieur de piste appliquent des techniques différentes mais pratiquent tous deux le ski.

 

  • Pour la FFCK, le canoe cayak se divise en 3 catégories : eau vive, eau calme et mer. L'eau vive englobe les rivières et fleuves ayant une pente plus ou moins forte qui entraîne des rapides, des marmites, des tourbillons etc. La pratique en eau calme inclut les rivières et les fleuves au cours tranquille, ainsi que les lacs. Enfin, la pratique du canoe cayak en mer suppose une embarcation très longue, de plus de 5 mètres de long.

 

  • Selon le type de pratique choisie, le canoe cayak donne naissance à des disciplines différentes. En eau vive, les sportifs peuvent tester le slalom, la descente, la nage en eau vive, le kayak freestyle, le rafting et la haute rivière. Sur eau calme, sont pratiqués le kayak-polo, la course en ligne, le marathon, le dragon boat et la randonnée. Enfin, avec le canoe cayak sur mer, le sport s'enrichit de disciplines supplémentaires telles que le wave-ski et le merathon.